SPECIAL NOUVEAU CLIENT - 3 séances privées pour 280chf

Nouvelle offre spéciale petit groupe client - 3 cours pour 120chf

NEW CLIENT SPECIAL - 3 privates sessions for 250chf

SPÉCIAL NOUVEAU CLIENT - 3 séances privées pour 280chf

OFFRE SPÉCIALE NOUVEAU CLIENT PETIT GROUPE - 3 cours pour 120chf

pilates équipement Genève Plan-les-Ouates groupe cours collectif privée individuel force abdominale posture souplesse respiration

La respiration abdominale consiste à inspirer jusqu’au bas du ventre pour le dilater comme un ballon et à expirer pour sentir la taille se resserrer. Une respiration strictement abdominale, sans aucun mouvement de la poitrine, immobilise la cage thoracique et le milieu du dos. Aucun mouvement de la poitrine = aucun mouvement de la cage thoracique. Pas de mouvement de la cage thoracique = raideur de la colonne thoracique.

La respiration thoracique est une respiration courte et superficielle qui s’appuie sur les muscles respiratoires accessoires et exerce une pression sur le cou et les épaules. Lorsque nous sommes anxieux et stressés, notre respiration devient plus superficielle et coincée dans le cou – notamment dans un muscle appelé scalènes – le même muscle qui aide à soutenir votre colonne cervicale en position verticale. Une respiration superficielle continue peut stresser ce muscle et favoriser le syndrome de la tête avant, et lorsque les scalènes sont déjà tendus, il peut être difficile de sortir de ce cercle vicieux.

En Pilates, nous visons une expansion complète de la cage thoracique – les côtes sont attachées à l’avant et à l’arrière et sous la cage thoracique se trouvent les poumons. Les poumons, comme un ballon, se dilatent en trois dimensions. Il en va de même pour vos poumons. Lorsque nous inspirons, les côtes doivent se dilater dans TOUTES les directions pour s’adapter. Lorsque les côtes sont attachées à la colonne vertébrale, celle-ci bouge avec votre respiration.

Si un muscle est tendu, par exemple le scalène, les muscles du haut du dos sont pris dans une respiration superficielle. Empêcher le libre mouvement de la cage thoracique peut provoquer des douleurs dans le dos et envoyer la pression de la respiration vers le plancher pelvien.

 
Comment améliorer votre expansion
 

Allongé sur le dos sur votre tapis, les genoux pliés et les fléchisseurs de hanches souples, placez vos mains sur vos côtes inférieures – lorsque vous inspirez, vous voulez que la cage thoracique s’étende en circonférence dans toutes les directions, y compris le dos du corps.

Imaginez répartir la respiration (et la pression) partout dans le tronc. Ainsi, plutôt que de rester coincé dans la cage thoracique et de créer une pression vers le bas sur le plancher pelvien, tout est réparti plus uniformément.

Pendant que vous expirez, expulsez tout l’air et videz vos poumons, faites-le sans fermer l’avant de votre corps.

 
 
Cette respiration 3D crée non seulement un mouvement là où elle était coincée auparavant, dans le haut du milieu du dos, mais mobilise également tous les segments du corps – vous obtenez un mouvement dans la poitrine – devant, sur les côtés et à l’arrière des côtes, libérant ainsi les muscles du dos et étirant. aux obliques, obtenant une contraction et une libération autour du bas du ventre et harmonisant le plancher pelvien et le diaphragme pour exploiter la fonction de pression.